Offensifs pour une Convention combative 3/3

3/3

« Quelles campagnes nationales pour le mouvement en 2019 ? »

134 réponses, cette fois…

« Les contributions s’articulent autour de la nécessité de porter des campagnes mettant en avant les urgences écologique, sociale, démocratique.

Il est fait mention d’un discours rassembleur et non agressif.

…………………….

La ventilation qui se dessine :

  • L’urgence climatique et la transition écologique
  • L’urgence sociale
  • L’urgence démocratique et la défense des services publics
  • Vers de nouveaux thèmes de campagne ?
  • L’adaptation des campagnes aux prochaines échéances électorales, européennes et municipales ?
  • A qui devons-nous parler ?
  • Comment devons-nous en parler ?

 

Une 2ème phase de consultation sur les thèmes de campagne de la France insoumise en 2019 a été lancée pour sélectionner les campagnes à mettre en œuvre par le mouvement dans les prochains mois, en complément de la campagne pour les élections européennes et de la préparation des élections municipales à venir.

Sur la base des contributions, une première liste de thèmes est proposée. Des contributions peuvent être effectuées pour compléter cette liste. le 26 novembre, un vote en ligne des insoumis•es a été effectué sur la base :

Face à l’urgence écologique

– Fixons une « règle verte » face à l’urgence écologique.
– Stoppons le dérèglement climatique et réduisons la consommation énergétique
– Obtenons le droit à la mobilité et l’accès aux transports publics
– Luttons contre les pollutions environnementales
– Agissons pour produire et consommer autrement et lutter contre le gaspillage
– Favorisons l’agriculture biologique et les circuits-courts
– Luttons contre l’obsolescence programmée
– Défendons la cause animale
– Dénonçons les scandales sanitaires et les lobbys pharmaceutiques
– Gérons l’eau publiquement, sortons les multinationales
– Protégeons les forêts et la biodiversité

Face à l’urgence économique et sociale

– Défendons les services publics et construisons la gratuité
– Garantissons l’accès aux soins et la sécurité sociale intégrale
– Garantissons le droit au logement et agissons contre le logement indigne et pour la construction des logements sociaux
– Eradiquons le chômage
– Soutenons les associations et les contrats aidés
– Luttons contre la souffrance et la précarité au travail
– Agissons pour mieux vivre avec un handicap
– Défendons les retraites et la protection des seniors dépendants
– Obtenons la réduction du temps de travail
– Défendons l’accueil des migrants et la lutte contre les causes des migrations
– Instaurons le protectionnisme solidaire

Face à l’urgence démocratique

– Allons vers la « 6ème République »
– Instaurons le référendum révocatoire des élus
– Dégageons les lobbies en France et en Europe
– Défendons la fonction publique, les services publics et l’intérêt général
– Assurons la sécurité et luttons contre la délinquance financière
– Instaurons les référendums d’initiative citoyenne
– Agissons pour l’égalité femmes-hommes »

À partir de cette liste, il fallait faire 3 choix et c’est vraiment difficile. La façon de synthétiser est à l’origine de cette difficulté, mais il faut dire que la chose n’est pas aisée. Peut-être qu’en listant 4 période (une par trimestre) et en laissant 3 choix par période (donc 12 choix au total), aurions nous pu obtenir un résultat plus satisfaisant.

D’autre part, avec la campagne pour les Européennes, des choix complémentaires s’imposent et on aurait du les retrouver dans «Quelles campagnes nationales pour le mouvement en 2019 ?» et  ça n’est pas le cas… d’où une réelle difficulté à rationaliser le calendrier d’action.

1. L’Europe des Peuples que nous voulons avec nos alliés européens (« L’Europe #MaintenantLePeuple » ) et l’écosocialisme
2. Le capitalisme est incompatible avec l’écologie
3. L’écosocialisme comme réponse aux nécessités immédiates

De Juin à Décembre inclus : « La sixième République comme réponse démocratique à la gouvernace de la France »
1. Redonner le pouvoir au Peuple
2. La démocratie commence dans les territoires
3. L’École de l’émancipation

 

En reprenant le détail des contributions de cette belle boîte à idées, nous devrions remplir les 3 chapitres des 2 périodes.

Pour conclure

Cette Convention aurait du être l’occasion de faire remonter du terrain, c’est à dire des GA, les propositions formulées à partir des boîtes à idées, autrement plus animées pour provoquer plus de contributions encore, soumises à la discussion des délégués élus et votées en assemblée plénière.

Cette façon de faire nécessitait un travail beaucoup plus important tout au long de la préparation de l’évènement. C’était possible à condition de renoncer à imposer des textes ficelés d’avance !

À suivre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :