La bande à Mac à ronds se révèle petit à petit ! Et les rats quittent le navire

POLITIQUE

08/02/2019 Actualisé 09/02/2019

Ismaël Emelien, un discret conseiller de Macron poussé de l’ombre vers la lumière

De l’affaire Benalla à la crise politique au Venezuela, le conseiller spécial d’Emmanuel Macron est de plus en plus exposé.

 

Par Nabil Touati

POLITIQUE – Un conseiller très spécial. Présenté comme “la tête pensante” de la Macronie, il a suivi le ministre de l’Economie de François Hollande de Bercy jusqu’à son accession à l’Élysée, en passant évidemment par la création de son parti, En Marche!. Fuyant les apparitions médiatiques, une photo instagrammée de son récent mariage a même été subitement supprimée, son nom revient pourtant régulièrement dans l’actualité depuis quelques mois.

À presque 32 ans, Ismaël Emelien se passerait volontiers d’une publicité plus subie que choisie. Seulement voilà, de l’affaire Benalla à la crise politique au Venezuela, le conseiller spécial d’Emmanuel Macron passe un peu plus chaque jour de l’ombre à la lumière, comme le montre notre montage vidéo.

Ismaël Emelien et le Venezuela

Sans le nommer, Jean-Luc Mélenchon n’a pas raté l’occasion de rappeler le rôle joué par le conseiller élyséen pendant la campagne électorale vénézuélienne de 2013, à la sortie de son entretien avec le chef de l’État ce mercredi 6 février. “Je ne sais pas si je l’ai convaincu mais [Emmanuel Macron] a des collaborateurs qui connaissent bien la situation au Venezuela, pour certains mieux que moi, parce qu’ils ont participé à une campagne électorale. Et pas moi”, a rappelé le chef des Insoumis.

Missionné par l’agence de com’ Euro-RSCG, Ismaël Emelien a en effet prodigué ses précieux conseils à Nicolas Maduro, le vainqueur de la présidentielle dont la diplomatie française ne reconnait plus aujourd’hui la légitimité. “S’il y a une dictature au Venezuela, l’homme qui l’a mise en place s’appelle Ismaël Emelien”, ironisait déjà en août 2017 le député LFI, Alexis Corbière sur Radio Classique.

Mais c’est davantage l’affaire Benella qui pourrait embarrasser le jeune conseiller. Les enquêteurs cherchent à comprendre comment des images de vidéosurveillance de la place de la Contrescarpe à Paris, aimablement fournies par des policiers à Alexandre Benella, ont été diffusées par des comptes Twitter proches du pouvoir, après avoir transité par l’Élysée. La présidence de la République a reconnu qu‘Ismaël Émelien a bien été en possession des images incriminées, tout en assurant que ce dernier ignorait leur provenance avant de les transmettre à la justice.

L’enregistrement publié fin janvier par Mediapart d’une conversation, tenue dans un cercle privé, entre Alexandre Benalla et son acolyte Vincent Crase laisse entendre une proximité avec Ismaël Emelien. L’ancien garde du corps d’Emmanuel Macron se vantait, fin juillet 2018, du soutien de président de la République et de celui de son épouse, Brigitte. Il disait aussi pouvoir compter sur l’appui d’Ismaël Emelien qui “me conseille sur les médias et compagnie”, affirmait-il alors, en pleine réflexion sur l’opportunité d’accepter l’invitation du 20 heures de TF1. Deux jours après, c’était chose faite. Alexandre Benalla enregistrait l’interview… sur les conseils du stratège élyséen, Ismaël Emelien ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :