Et vous, vous vous attendiez à quoi ?

Edouard Philippe redoute "l'effet déceptif" du grand débat national.

Edouard Philippe redoute “l’effet déceptif” du grand débat national. – MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY
Faut pas rêver

Grand débat : le gouvernement prévient déjà qu’il y aura beaucoup de déçus

Craignant que les retombées effectives du grand débat national ne déçoivent les Français et ne réinjectent une dose d’amertume aux gilets jaunes, le gouvernement s’emploie, comme Edouard Philippe ce mardi 5 février, à doucher d’éventuels espoirs trop fous.

Espérer, mais pas trop quand même. Au cas où les Français attendraient trop du grand débat national en ligne, qui se trouve dans sa dernière ligne droite avant clôture le 15 mars, le gouvernement se charge déjà de dégonfler la baudruche. Ce mardi 5 février, lors d’une réunion du groupe La République en marche (LREM) à l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Edouard Philippe, a ainsi mis en garde les députés, selon des propos rapportés par plusieurs journalistes présents : “Le risque déceptif est important”. Et le chef du gouvernement de donner cette consigne : “Il faut préparer nos concitoyens à ce que les propositions à la sortie ne soient pas les réponses à toutes les remontées des débats”.

Philippe Mathon

@pmathon

“Le risque déceptif est important… Il faut préparer nos concitoyens à ce que les propositions à la sortie ne seront pas les réponses à toutes les remontées des débats.” Crainte d’@EPhilippePM en réunion de groupe , ce matin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :