Revenir à Le forum des IDs

pour une fédération d'associations

Accueil Forums Le forum des IDs pour une fédération d'associations

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Christophe LEPICIER, il y a 3 jours et 19 heures.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #1876

    Daniel Le Maire
    Participant

    4 Mémorandum à l’attention du groupe d’appui de la 3eme circonscription du Var

    Insoumis

    1.Qu ‘est ce qu’un insoumis ?
    Un insoumis est un citoyen français qui porte le programme (1) rédigé pour la campagne présidentielle de 2017 et s’est engagé à promouvoir une rénovation en profondeur de la société française. Le programme sous tend un certain nombre de valeurs qui guident les réflexions et actions des insoumis.

    2 Valeurs des insoumis.

    Les insoumis sont DEMOCRATES et souhaitent une évolution de nos institutions et de l’exercice de la démocratie avec moins de démocratie de délégation et plus de démocratie participative à tous les échelons de gouvernance : Nationale et territoriales.
    Les insoumis sont REPUBLICAINS et souhaitent que la devise : égalité, liberté et fraternité soit appliquée au sein de la société par tous, à commencer par tous ceux qui ont des responsabilité sociales : Elus et membres de la société civile organisée (2). Ils adhèrent aux principes de la laïcité et souhaite une séparation nette entre l’Etat et les pratiques individuelles religieuses des citoyens.
    Les insoumis sont HUMANISTES principalement social (3) C’est-à-dire soucieux de l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens, Respectant les différences et tolérant. Il souhaite ainsi contribuer à une meilleure harmonie de vie sociale et d’en partager tous ses effets.
    Les insoumis sont des ECOLOGISTES et souhaitent que la transformation de notre société conduisent a un respect et protection de notre environnement et notre planète en modifiant nos pratiques de production et de consommation. Cet environnement comprend le monde animal.
    Les insoumis sont EUROPEENS et souhaitent que la gouvernance de l’Europe soit profondément rénovée pour instaurer un contrôle démocratique de l’exécutif par les citoyens.
    Ils souhaitent une gouvernance à caractère social en opposition a celle qui a cours et suis une ligne économique libérale dont les effets sont néfastes.
    Les insoumis sont INTERNATIONALISTES et souhaitent que la France (histoire, culture, développement des technologies et des savoir faire) continue a jouer son rôle diplomatique et humanitaire dans le monde en prônant la paix.

    3.Le mouvement des insoumis.

    Lee insoumis votent, manifestent et agissent au sein d’un mouvement. Ce mouvement n’est pas un parti politique car les insoumis ont pu constater les dérives des partis politiques dans le passé préoccupés à fabriquer des professionnels de la politique en vue d’exercer le pouvoir par délégation. C’est un mouvement largement ouvert à tous ceux qui, au lieu de râler, veulent que la société française se rénove selon les valeurs citées ci-dessus.
    Les insoumis ont maintenant un groupe parlementaire à la Chambre des Députés. Toutefois il manque aux insoumis une organisation nécessaire pour être opérationnelle dans ses actions. Pour le moment les groupes d’appui existent de façon informelle et ont prouvé leur efficacité lors de la campagne Présidentielle et des Députés. Mais au delà du vote ou de manifestations lancées par le niveau national les insoumis doivent se préparer a de nouvelles actions nationales et locales sur des enjeux locaux.

    Une réflexion sérieuse doit être engagée par les insoumis en vue d établir une organisation participative et ancrée dans la vie locale de tous les jours.

    4. Idées de base pour une organisation des insoumis.

    Le mouvement des insoumis a permis une large coopération entre des milliers de citoyens. Cette coopération pourra prendre la forme associative pour se structurer et et s’organiser.
    Ainsi elle pourra s’intégrer dans le tissu ou réseau associatif remarquablement développé en France grâce à la loi du 1er Juillet 1901. De fait les associations d’insoumis feront partie de notre société civile française et plus tard de la société civile Européenne voire mondiale
    Comme la notion de société civile semble être confuse dans les esprits, un rappel est nécessaire.
    La notion de société civile apparaît chez les penseurs grecs et cités par Ciceron (societas civilis) et en français dans la traduction de l humaniste Philippe Melanchthon ( !) en 1546. Elle exprime une organisation de citoyens soit des individus citoyens (on notera la nuance).
    Il existe de nombreuses définitions de la société civile comme celle de l’Union Européenne (livre blanc de la gouvernance) ; «la société Civile regroupe notamment les organisations syndicale et patronales («partenaires sociaux»), les organisations non gouvernementales (ONG), les associations professionnelles, les organisations de base, les organisations qui impliquent les citoyens dans la vie locale avec des contributions spécifiques des Eglises et Communautés religieuses». Cette définition fourre tout sème la confusion car les syndicats sont d une autre nature que les associations et selon les principes laïcs les organisations religieuses sont hors champs du civil.
    J’ai relevé sur la toile une définition qui me semble plus claire : «La société civile désigne le large éventail d’organisations non gouvernementales (ONG) et à but non lucratif qui anime la vie publique et défendent des intérêts et des valeurs de leurs membres ou autres basées sur des considérations d’ordre éthique, culturel, politique, scientifique, religieux ou philanthropique ». Il s’agit alors d’associations d’intérêt général.
    En France la loi de juillet 101 et sa chartre précise dans son préambule le rôle des associations :
    « Approfondir la vie démocratique et le dialogue civique et social en vue d’une participation accrue. »
    Et dans ses principes :
    « les associations apporteront en toute indépendance leur contribution à l’intérêt général par leur caractère reconnu d’intérêt civique et social ».

    Enfin quelques chiffres : En 2013, on comptait en France 1.3 millions d’associations animées par 11 millions de bénévoles ;
    Près des deux tiers de ces associations concernent les sports, loisirs et divertissements, vie sociale, culture, spectacles et activités artistiques, 17% concernaient des causes, droits et actions sociales (intérêt général). Enfin 19% sont concernées par des actions caritatives, humanitaires etc.…

    5 . Propositions à débattre.

    Les insoumis collaborent selon les valeurs citées plus haut partagées au sein d associations hôtes ou à créer implantées localement. Elles font partie de la société civile d’intérêt civique et social. Ces associations peuvent se fédérer et s’associer d’autres associations sur des actions ciblées. Elles travaillent en réseau pour entreprendre des actions soit au niveau national soit au niveau territorial. Chaque association recrute ses membres et les informe a partir de leur site internet. Les membres peuvent être bénévoles, volontaires ou salariés.
    Une idée serait d’avoir une association par poste de Député à la Chambre.
    Nos concitoyens sont familiers avec la notion d’association et les valeurs citées plus haut rassemblent plus que les insoumis actuels, dès lors on pourra espérer partager plus largement le programme.

    La démocratie participative devrait se développer à partir de la base, localement plutôt du haut de la pyramide. Les insoumis organisés en associations au sein de la société civile française pourront mettre en œuvre une «contre- démocratie» .(4)

    Daniel le Maire
    Août 2017

    Références :
    1 L’avenir en commun, Seuil, Décembre 2016
    2. La société Civile face au pouvoir, Roger Sue, Presses de Science Po, 2003
    3. Note : On distingue trois formes d humanisme : l’humanisme libéral, l’humanisme social et l’humanisme d évolution. Source :Yuval Noah Harari.
    .La contre-démocratie, Pierre Rosanvallon, Seuil , 2006.

    #1887

    Christophe LEPICIER
    Modérateur

    Bonjour et merci,
    C’est vraiment intéressant, j’ai appris des trucs (notamment dans le paragraphe 4.).
    Je ne suis cependant pas tout à fait d’accord avec plusieurs points :
    Les insoumis doivent effectivement -à mon sens- profondément adhérer aux valeurs de DEMOCRATES REPUBLICAINS HUMANISTES ECOLOGISTES EUROPEENS et INTERNATIONALISTES.
    Néanmoins, mon analyse est que ces valeurs -du moins une bonne partie d’entre elles- sont présentes et +/- déclinées dans l’AEC, mais sont passées au second ou troisième plan dans les comportements et prises de position de LFI depuis 1 an.
    Le mouvement gazeux noyauté par la secte PG et un quarteron de loustics dont -pour la plupart- le charisme est proche de celui des huitres, CE QUI N’EST PAS UN HASARD, et qui n’est intéressé que par les prises de positions politicardes et opportunistes, dans un grand esprit populiste extrèmement inquétant à mon sens. le ‘mouvement n’existe encore aujourd’hui que grace à ce noyau sectaire, au fric qu’ils ont pompé avec les élections législatives (5 m€ par an), grace à l’esbrouffe qu’ils font (plateformes avec des millions de connections ….) et évidemment grace aux talents de tribun de JLM .
    Mais celà ne va pas durer, d’une part parce que j’ai l’analyse que ces talents s’effritent (cf le manque de ‘fond’ étayé de réalité que j’évoque ci-dessus) et que ,les gens, prennent conscience de la réalité des choses, d’autre part parce que la construction d’un mouvement fort basé sur 1 seule tête est antinomique avec le concept même de démocratie, enfin que JLM n’est pas éternel.
    Je suis particulièrement furieux de cette ‘dérive’ de LFI (encore que le mal est peut eêtre plus profond …), car en agissant ainsi, les oligarques auto-proclamés Responsables de LFI ont non seulement trompé des millions de gens qui -face au Macronisme- mais que -en l’absence d’une gauche crédible et structurée qu’ils ont consciencieusement sabotée en agissant ainsi- nombre de ces gens basculent dès lors dans l’extrème droite, QUI EST EN PASSE DE DEVENIR LA PREMIERE FORCE POLITIQUE DU PAYS, ET DE LOIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    J’ai 1000 anecdotes pour détaillé ce sujet, qui est pour moi une absolue certitude.
    Je te rejoins lorsque tu dis ‘ Toutefois il manque aux insoumis une organisation nécessaire pour être opérationnelle dans ses actions. ‘
    Mais appelons un chat un chat : une organisation qui fait de la politique et veut démocratiquement prendre le pouvoir en présentant des candidats aux élections sur la base d’un programme.
    Nous ne POUVONS PAS à mon sens nous passer de cette structure, forte, large, diverse, démocratique, et que l’ensemble des autres dispositions que tu proposes (associations, etc …), peuvent parfaitement contribuer à créer et renforcer.
    ET IL Y A URGENCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.