Carlos Ghosn et le gouvernement

Selon Le FIgaro de ce jour (17 Janvier) :
“Alors qu’on lui demandait si cela signifiait que Carlos Ghosn allait être remplacé, il (Bruno Le Maire) a répondu: «Tout à fait».
Le ministre n’a pas précisé si le nouveau PDG prendrait aussi la tête de l’alliance avec les japonais Nissan et Mitsubishi: «Ce sera au conseil d’administration de lui dire exactement les contours de ses fonctions». Interrogé sur l’éventuelle candidature de Jean-Dominique Sénard, le président sortant de Michelin dont le nom circule comme possible président non exécutif de Renault, (…..)
Il a toutefois souligné que «l’État se prononcera sur la base des candidats qui lui seront soumis comme actionnaire de référence».
A part ça, il est normal que notre Etat et notre Gouvernement aient cautionné -voire décidé- que ce dirigeant d’une ancienne entreprise publique dont NOUS possèdons (encore ….. mais plus pour longtemps …) 19,7 % et 23,2 % des droits de vote,  ait gagné plus de 15mE par an, soit 300 à 500 fois le cout salarial complet (charges comprises) d’un ouvrier ?
 
Le vrai sujet n’est pas que CG ait fraudé au Japon (?) ou en Europe (resident fiscal neerlandais habitant en France), tout ca n’est que le quotidien de la caste a laquelle il appartient, le vrai sujet est l’énormité de ses rémunérations et la caution sans faille que le Gouvernement apporte à cette situation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :